Je mâche donc je perds du poids !

La suite des règles de diététique chinoise. Une mine d’or pour retrouver la ligne ou la garder !

 

5 Mastiquer de manière prolongée et séparée les différents composants du repas

 

La mastication est la clé de voûte de la diététique du juste milieu.
Légumes et protéines peuvent être mélangés mais les céréales ou tubercules restent natures.
Mastiquer une trentaine de fois pour transformer les céréales en sucre lent. Les crudités qui composent votre assiette unique doivent être mâchées encore plus longtemps pour les pré cuire dans la bouche afin d’éviter les excès de froid dans l’estomac et donc un ralentissement de la digestion. Un vieil adage chinois dit qu’il faut même mastiquer la soupe.
On dit ici et là qu’il faut mâcher 30 fois,40 fois, 50 fois. Il y a un vieux proverbe indien qui dit « tu dois mâcher ce qui est liquide et boire ce qui est solide ». J’aime bien ce proverbe qui résume bien la situation.
Dans l’absolu oui, il faut mâcher l’intégralité des aliments le plus possible parce qu’ils doivent arriver dans l’estomac de façon liquide ou pâteuse.
La mastication doit être rapide. On doit triturer les aliments à l’aide de ses dents, de sa langue jusqu’à ce qu’ils deviennent une purée dans la bouche.
Donc ne vous fixez pas à un chiffre, déjà essayez de porter votre attention sur comment vous allez mâcher les aliments, les imbiber de salive et après les avaler.
En pratiquant ainsi, on a déjà fait le quart de la digestion, autant d’énergie à dépenser en moins pour les opérations qui vont suivre.

  • Effet anti-dépresseur 

Comme on l’a vu précédemment, le premier effet de la mastication est de transformer les céréales, les tubercules ou les légumineuses en sucres lents, en énergie. Cette réaction chimique ne peut se faire que dans la bouche, à condition que la céréale soit nature, sans l’adjonction d’aucun autre ingrédient, à part un peu d’huile dans les pâtes pour éviter qu’elles ne collent.

Deux catégories de salive sont sécrétées lors de la mastication, dont une qui contient beaucoup d’enzymes, permettant une bonne digestion qui est en relation avec l’orage Rate en médecine chinoise.
L’hypersécrétion de salive permet de redonner à la Rate son pouvoir de chef d’orchestre de la digestion du bol alimentaire.
Dans les textes anciens ont trouve la phrase suivante : « Mâcher permet de lutter contre la dépression ».  Certes, il s’agit d’un sacré raccourci. Mais cela peut se comprendre quand on sait que les comportements liés à la Rate sont « ressasser le passé », l’excès de réflexion, la dépression. Le fait de tonifier cet organe à-travers une bonne mastication permet de dissoudre progressivement le syndrome dépressif.

  • Effet sur la circulation du sang et de l’énergie

Le second effet de la mastication est de permettre aux liquides organiques, au sang de mieux circuler. En effet, une bonne mastication peut mobiliser jusqu’à 0,5 l de salive !
Les liquides organiques étant interdépendants, il se produit en permanence des échanges entre eux. La salive fait partie de ces liquides. Elle provient de la lymphe, du sang,des liquides interstitiels. Le fait de bien mastiquer réactive la pompe de circulation et prévient donc les « stagnations » de liquides.

 

  • Rejet des particules indésirables

Le troisième effet de la mastication permet de rejeter les particules indésirables qui peuvent blesser les muqueuses. Plus on mange sainement, plus on est confronté à ce genre de problèmes. Ainsi, la dernière enveloppe des céréales bio, complètes ou semi-complètes échappe au filtrage. La mastication permet de la sentir et de la rejeter. De même pour les arêtes de poisson. Si ce type d’élément pénétrait dans l’organisme, il pourrait blesser la muqueuse oesophagienne, mais surtout les villosités intestinales, et être en partie à l’origine de l’apparition des polypes.

  • Dernier effet et pas des moindre : Mâcher fait perdre du poids !

Si vous mâcher 20 à 30 fois chaque bouchée, votre repas durera plus longtemps. En mâchant, vous allez beaucoup plus vite être rassasié. En mangeant moins, vous allez perdre du poids.
Une autre raison de cette perte de poids est le surplus d’énergie que vous allez tirer du bol alimentaire et qui va tonifier la Rate. C’est cet organe, qui bien équilibré, permet de conserver toujours le même poids !

 

6 Attendre 3h avant d’ingérer un quelconque aliment solide

 

Cette règle pourrait s’appeler : « la règle anti-grignotage » !

Un cycle de digestion dure entre 1h30 et 3h.

Attendre 3h minimum avant de prendre une nouvelle collation quelconque car l’organisme est obligé de relancer une digestion sur des aliments encours de digestion. La moindre miette de nourriture va stopper net le processus et le reprendre à zéro. Donc pas de grignotage.
Il peut donc être fait 4 repas : petit déjeuner, déjeuner, collation de « 4h » et dîner.

 

 

 

 

 

D’après Jean Pelissier « Vieillir en bonne santé et prévenir Alzheimer »