Diététique chinoise : les 3 dernières « règles »

7 Supprimer les laitages, graisses saturées et sucre rapide

Les laitages :

Les 3/4 de la population mondiale ne consomme pas de produits laitiers et ne développent pas de carence calcique. On trouve du calcium en grande quantité dans les produits végétaux. De plus, la croissance osseuse est en fait la multiplication des fibres de protéines dans l’os. L’ostéoporose est sa raréfaction. Pour stimuler cette production, nous avons besoin :

  • de vitamines D : 10 mn de soleil par jour (fixer le calcium)
  • mise en pression de l’os: courir, marcher, sauter
  • mastication
  • maintenir l’énergie des reins.

Le corps fonctionne aussi à-travers tout un ensemble de filtres : la peau, les poumons, les vaisseaux sanguins, le foie, les reins, les cellules … Sous l’accumulation des protéines de lait, ces filtres vont petit à petit se boucher et former des stagnations, des blocages. Les alvéoles pulmonaires s’obstruent, la capacité de filtration des reins diminue favorisant la rétention de liquide. Si ces déchets restent dans le sang, ils vont favoriser un épaississement des liquides organiques et causer une stagnation de l’énergie. C’est la porte ouverte à de nombreux désordres : eczéma, psoriasis, polypes …

5 raisons de ne pas faire du lait l’aliment clé :

Intolérance au lactose, graisses avec acides gras saturés, protéine du lait caséine favorise le processus du cancer, la bonne santé des os ne dépend pas uniquement de l’apport en calcium, ne protège pas contre l’ostéoporose.

Les sucres rapides:

La quantité maximale journalière est de 5 morceaux de sucre.
Pour mémoire un repas avec coca de chez Macdonald = 20 morceaux de sucre,
1 tablette de chocolat ou 1 cornet de glace = 12 morceaux de sucres .
Ces sucres ont une action très rapide dans le sang, provoquant une hyperglycémie.
Il est nécéssaire d’éviter les pics glycémiques néfastes pour la santé.
Les édulcorants sont tout aussi dévastateurs .

Les graisses saturées :

Souvent issues des dérivés animaliers (charcuterie, produits laitiers…) mais aussi de l’arachide, ce sont des déchets à éliminer pour le corps. Ces graisses ne peuvent plus être divisées lors de la digestion et stagnent dans le corps.

 

8 Alterner les aliments des repas selon une période de 9 jours

Il convient d’éviter de reprendre les mêmes aliments selon un cycle de 9 jours. Une journée comprend deux repas afin d’éviter de jeter les restes. Varier la nourriture permet d’éviter les carences et rompt la monotonie de la prise d’aliments identiques. Chaque aliment à ses propres qualités (saveur, nature) et apporte vitamines, oligo éléments dont le corps sera prendre et mettre en réserves ce qui lui convient.

 

9 Boire un litre environ par jour par petites quantités et hors des repas

Un individu vivant dans un climat tempéré ne devrait pas boire plus d’1l par jour.

Ce litre comprend tous les liquides absorbés en une journée : eau, thé café, soupe…

Entre les repas, boire environ 1l de liquide de manière fractionnée et à température ambiante car la digestion s’effectue à 38°.
Boire froid bloque la digestion.

Tout apport hydrique excédentaire fatigue la machine à filtrer que sont les reins. Cet apport finit par décharger la batterie des reins qui gouvernent en autre le système immunitaire et le pouvoir d’auto guérison de l’organisme.

Le thé est un bon hydratant puisque il a un pouvoir de 4 fois supérieur à l’eau. C’est la boisson des nomades du désert et la boisson de ¾ de la population mondiale.